Cubes, Yann SUTY (Stock)

Publié le par Le Prix Virilo


  Lu par ....  Philippe


Un jeune homme et son ami rôdent autour de la demeure du Duke, personnalité étrange de la campagne environnante, ombre classieuse et dangereuse… Un Joe l’indien riche, en quelque sorte.

  Les deux compères voient un beau jour qu’on livre au Duke, par grue, de grands cubes. Mystère et loukoum. Le héros est poursuivi par des cubes au cours de sa vie et échafaude une théorie...

 

L’auteur choisit de ne pas creuser le côté « Grand Meaulnes et mystère de l’enfance » ce qui m'a un peu frustré. Ce roman aurait pu au moins exister par son ambiance énigmatique, mais l’écriture est encore trop blanche et trop peu portée  à décrire l’atmosphère. C’est bien construit cependant, avec une poésie qui point -trop rarement hélas, comme si  l’auteur se forçait à mettre en sourdine son style. A la place de quoi, on s’embourbe dans un pseudo-thriller lent et sans suspense.

On en vient à imaginer pour se distraire un livre miroir où le héros serait poursuivi par des "Boules". Une idée de suite peut-être. Il aurait en tout cas plus de chance de recevoir le Prix Trop Virilo.


Publié dans Critiques 09

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article