Enfant de la patrie, de Cherif Saï-Yemina (l'Editeur)

Publié le par Le Prix Virilo

Lu par Stéphane.

 

Saï Yamina Enfant de la patrie

« C’étions nous aussi les enfants de la Patrie maintenant, titis hâlés tout en babouches et gandouras. » On a l’impression d’entendre un conteur, qui aurait grandi dans une cité, trop lu Céline et qui serait doté d’un goût prononcé pour les galères, la débrouille et le vin rouge. Comment ne pas aimer ?

Des personnages attachants, du rythme, des aventures à la Tom Sawyer façon trente glorieuses, un style fleuri - sans doute trop - mais incontestablement singulier, de la poésie… Ce roman mérite vraiment d’être lu.

 

Publié dans critiques 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article