L'homme barbelé, Béatrice FONTANEL (Grasset)

Publié le par Le Prix Virilo

 

 

 

Lu par... François H-L

 

Partie à la recherche d’un aïeul qu’elle n’a pas connu, Béatrice Fontanel propose un roman intéressant bien qu’un peu déséquilibré. De cet ouvrage à l’écriture alerte et relativement élégante, on se régale surtout de la première partie, traitant des relations familiales de l’aïeul, « l’homme barbelé » marqué par les tranchées de la première guerre mondiale, pour lequel la tendresse est toujours superflue. Les quatre enfants interrogés décrivent un père dur et exigeant, sans humanité, mais avec cette affection et cette ironie que ne peuvent éliminer les liens du sang. Du reste du roman, on retient essentiellement les paradoxes d’un homme traumatisé par la guerre mais qui y trouve une justification, une certitude d’exister. Ce portait tout en nuance, s’il manque globalement de souffle ou de rigueur (impression qui grandit au fur et à mesure de la lecture) fait toutefois sourire et réfléchir, c’est déjà beaucoup…

 

 

Lu par... François S

 

Un beau titre pour un bon roman qui n’a toutefois pas une grande ampleur. Les méfaits de la guerre, la violence qui continue après l’armistice… ces sujets sont maîtrisés par l’auteur. Un roman qui sonne juste mais qui manque de force.

Publié dans Critiques 09

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article