"Trois hommes seuls", de C. Oster

  Un homme ramène une chaise à son ex. Il en profite pour faire la longue route menant à son ancien amour avec deux autres hommes qu'il connait à peine : ils feront connaissance sur la route.


" Trois Hommes Seuls" est un très bon roman de cette rentrée. Pour autant, le titre même manque singulièrement de femme. Et c'est finalement autour de cette absence, en partie, que ce construit le roman.

Il nous semble important de saluer par le Prix Trop Virilo des romans ayant choisi comme fond l'absence féminine et donc l'omniprésence de testostérone.
Parti-pris littéraire, autant que mécanique même du livre, le "manque de meuf" intrinsèque nous a donné envie de rendre hommage à cette approche courageuse et à ce roman plaisant.